Aurélien et Dominique Bruneau, une Laverda 3890 pour la qualité de la paille

Laverda 3890

Aurélien et Dominique Bruneau utilisent avec entière satisfaction une Laverda 3890 datant de 1989 et totalisant plus de 8 000 heures de fonctionnement. Cette machine était auparavant dans une CUMA de la Sarthe où elle a travaillé jusqu’à 6 000 heures. C’est en 2009 que le GAEC Bruneau a acheté cette machine. Un peu plus de 2 000 heures ont été effectuées depuis, sans soucis notables si ce n’est des courroies de temps à autre ou la rupture de l’une des chaînes de convoyeur, sans conséquence puisque la casse d’une seule chaîne avec arrêt immédiat n’a pas entrainé le convoyeur dans le batteur. Elle est équipée d’une coupe de 4,8 m, pour une puissance de 190 ch tirés d’un moteur Iveco de 8,1 L. La transmission est à entrainement hydrostatique. Son équipement le plus perfectionné, outre la climatisation, est le détecteur de perte de grain Dicky John. Ce modèle dispose d’une coupe latérale à colza Matrot à entrainement électrique comme des centaines de machines. Dominique et Aurélien effectuent leur moisson tranquillement, n’ayant qu’une cinquantaine d’hectares à couper en orge, blé et triticale. Cette machine ne faisait pas partie des monstres de l’époque, mais avec 6 secoueuses, elle donnait déjà un gros débit, et est toujours appréciée en région d’élevage pour la qualité de sa paille, peu triturée… Retrouvez l’intégralité de cet article dans le numéro 37 de Génération Tracteur.
Il n'y a pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire