Fiat 980, le chaînon manquant

Fiat 980

Le Fiat 980 est venu compléter la gamme des tracteurs moyens pour combler le “trou” qui existait entre le 880 de 88 ch DIN et le 1180, le plus petit de la gamme des gros tracteurs, de 110 ch DIN. Voyons en détail s’il assure bien sa tâche et est là où on l’attend.

Fiat attaque sa gamme 80 en 1975 avec les 780 et 880. Ce sera une belle réussite. La clientèle doute dans un premier temps, le conservatisme de la gamme Ruban d’Or faisant place à un modernisme débridé. Régime rapide, les vitesses au volant, si appréciées sur les 850 et 1000 qui font place à seulement 8 vitesses revenues au plancher, la gamme de marche arrière disparaît. Dans le doute de la réussite de la gamme 80, Fiat maintient le 850 au catalogue et le fera encore évoluer en 940. C’est un signe que rien n’est jamais gagné. Malgré tout, les insolents 780 et 880 font leurs preuves. La mécanique reste bien dans les gènes Fiat. Simplicité, endurances ont au rendez-vous. Néanmoins il faut donner de la cohérence à la gamme 80. Le 980 est indispensable et se glisse discrètement entre le 880 et le 1180… Retrouvez l’intégralité de cet article dans le numéro 54 de Génération Tracteur.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire