Fiat Winner F 140, le dernier Fiat

Fiat Winner F 140

Les Winner n’ont pas la même aura que les séries 80 et 90 qu’ils remplacent. Pourtant, ce sont de vrais Fiat, au design signé Pininfarina, et mécaniquement dans la lignée des 90. Alors que leur manque-t-il ? De la robustesse, davantage de personnalité ? Réponse dans ce Grand test du F 140, le plus puissant de la gamme.

Avec les séries 80 puis 90 qui ne diffèrent guère dans leur conception de fond, Fiat se place comme leader européen du machinisme agricole au début des années 80. Il faut dire que Someca-Fiat ne cesse depuis le SOM 40 d’exceller en matière de fiabilité, avec ses tracteurs simples, à la limite du rustique. La lignée se terminera par le 750 en passant par le SOM 55, le 615, et le 670. Tous ces tracteurs sont invariablement équipés de la boîte de vitesses à 7 rapports, de réducteurs portiques, d’excellents moteurs OM indestructibles et d’un système d’attelage très bien conçu. Les embrayages lâchent lorsqu’ils sont malmenés, mais ils se changent facilement à peu de frais. Idem pour les demi-arbres de réducteurs. Avec ces qualités, Someca représente environ un tiers des ventes de tracteurs en France dans les années 60. Mais ils sont spartiates et pas assez puissants pour les grosses exploitations. C’est alors l’arrivée des 800 et 900, puis 1000 et 1300. Les motorisations sont toujours dans le même esprit, indestructibles, et les transmissions deviennent “civilisées”… Retrouvez l’intégralité de cet article dans le n°50 de Génération Tracteur.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire