IMT 5170, un Yougoslave aux faux airs de Massey Ferguson

IMT 5170

Il vient d’un pays pas très éloigné du nôtre, de loin, on pourrait le confondre avec un Massey Ferguson, il est motorisé par un bloc allemand bien connu, il a même posé ses roues en France, mais aucun exemplaire n’y a été vendu. C’est l’IMT 5170, un énorme engin de l’ex-Yougoslavie qui avait été présenté au SIMA dans les années 80.

Nous vous présentons aujourd’hui un engin très particulier. C’est un tracteur conventionnel dont la brochure est rédigée en Yougoslave. Vous connaissez forcément la marque IMT pour l’avoir découverte dans le numéro 5 de Génération Tracteur. C’est elle qui a fabriqué pendant des années les tracteurs Massey Ferguson de la génération 35, 37 et 42 sous licence, en ex-Yougoslavie. C’est un tracteur que l’on a souvent vu dans les reportages télé lors de la Guerre du Kosovo. Il était régulièrement à l’écran, montrant l’exode des populations lors de ce conflit. En 1984, IMT est le premier producteur yougoslave de tracteurs agricoles. La marque propose des engins allant de 17 à 360 ch, à deux ou quatre roues motrices et articulés. IMT est loin d’être un acteur négligeable, puisqu’il annonce être passé d’une production annuelle de 5 300 unités en 1964 à 50 000 tracteurs en 1981, soit plus que le marché français de l’époque, et deux fois le marché d’aujourd’hui. Par ailleurs, IMT annonce également dans sa communication qu’il est présent en Angleterre, au Portugal, au Maroc, au Brésil, en Grèce, en Égypte, en Belgique, en Hollande, en Turquie, au Yémen, etc. Le gros articulé 5360 que nous vous avions déjà présenté, largement inspiré des Massey Ferguson 1500 et 1800 et équipé de moteurs Mercedes V 12, prouvait les capacités de la marque en matière de grosses puissances. IMT a également produit des tracteurs conventionnels tout aussi monstrueux pour l’époque, dont l’inspiration stylistique Massey Ferguson ne faisait aucun doute. Massey Ferguson est presque comme une marque sœur, puisque bon nombre de ses modèles sont fabriqués sous licence MF, y compris les moteurs fabriqués en Yougoslavie sous licence Perkins. Le 5170 et sa variante 5173 que nous présentons ont également des airs de Massey Ferguson, mais de façon moins prononcée que les modèles plus petits 5130, qui sont eux, sont vaguement des 1135 revus à la sauce Yougoslave. Ce tracteur nous est présenté sur un prospectus de 8 pages dépliables horizontalement, dans un papier classique de qualité correcte. À première vue le 5170 et sa variante 5173 (équipé du relevage et de la prise de force avant) ont l’air assez classiques mais lorsque l’on y regarde de plus près, bon nombre de détails et particularités attirent notre attention. Pour commencer, il est monstrueux pour son époque, qui doit se situer au milieu des années 80 environ, cette documentation datant de 1984. L’accès à la cabine se fait par un long escalier à trois marches, ce qui donne immédiatement une idée de ses proportions imposantes. En second lieu, on constate qu’il a deux échappements latéraux situés de part et d’autre de la cabine, le long des montants droit et gauche. L’explication est simple, c’est un tracteur équipé d’un moteur en V, de la même manière qu’un MF 1155, mais contrairement à ce dernier il se contente de 6 cylindres, contre 8 pour le Massey Ferguson. Autre particularité, ce tracteur est équipé d’une cabine qui rappelle étrangement la cabine des 1102 et 1132 issus de la gamme Eicher. Enfin, le pont avant est équipé d’énormes réducteurs où est gravé un énorme sigle IMT. Cette forme rappelle les gros réducteurs qui équipent les tracteurs de la série Crystal de Zetor. N’oublions pas que la planification économique soviétique permettait aux plans de se promener d’un pays à l’autre en fonction des besoins de chacun. C’est pour cela que l’on retrouvait parfois certains composants d’une marque chez une autre comme entre Zetor et Ursus. Enfin, la calandre et l’allure générale ne sont pas sans rappeler la forme des Massey Ferguson des années 80… Retrouvez l’intégralité de cet article dans le n°46 de Génération Tracteur.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire