John Deere 4955, une fin de lignée en beauté

John Deere 4955

C’est en 1972 qu’apparaissent les premiers modèles de la série “30”. N’ayant jamais cessé d’évoluer et de corriger ses défauts, cette longue lignée a abouti à la série “55” avec dernier représentant et vaisseau amiral de la gamme, le 4955, un engin hors du commun à bien des égards.

Lorsque John Deere lança sa gamme des 42, 44 et 4630 fin 1972, se doutait-il que cette saga durerait 22 ans et inonderait le monde entier ? C’est en tout cas ce qu’il s’est passé, car les gros John Deere conventionnels, construits dans l’usine de Waterloo bien évidemment, seront utilisés en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, en Europe de l’Ouest, puis centrale, en Australie ou encore en Afrique. Bref, pas une contrée de grandes cultures qui n’ait pas vu sévir les gros John Deere, que ce soit au labour, au décompactage, pour traîner un train de remorque de canne à sucre ou pour biner des immensités de soja et de maïs. La série 30 est remplacée par la série 40 en 1977, puis par la série 50 en 1982, et enfin par la série 55 à partir de 1988-89, uniquement pour les grosses puissances en Europe. La série 55 s’arrête en 1992 aux États-Unis, remplacée par les 60 qui ne viendront jamais en Europe. Le 4955 sera bien commercialisé jusqu’en 1994, lors de la succession par la nouvelle segmentation de la gamme John Deere en 5000, 6000, 7000 et 8000. Le 4955 est donc pour nous le dernier de la lignée, et le plus puissant John Deere conventionnel équipé de la cabine SG2 dont le concept fait référence depuis 1972… Retrouvez l’intégralité de cet article dans le n°47 de Génération Tracteur.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire