Les Case IH CVX, ce que vous en pensez…

Case IH CVX

C’est Fendt qui a ouvert l’ère de la variation continue en présentant les premiers Vario 900 à Agritechnica en 1996, pour une commercialisation à partir de 1997. C’est cette même année que Case IH présente la gamme CVX, mais avec une commercialisation qui ne sera effective que trois ans plus tard. Toutefois, même si la transmission de l’Américain, développée en étroite collaboration avec l’autrichien Steyr, a fait ses preuves, elle reprend sensiblement les mêmes principes que celle de Fendt. Elle combine la transmission du couple de façon mécanique et hydraulique. La percée fut plus timide et a moins convaincu que chez Fendt, mais cela n’empêche pas cette transmission d’être aboutie et globalement très performante. Il faut dire que Steyr peut se vanter d’un savoir-faire reconnu, tant dans le domaine civil que militaire, et que la marque n’a pas à apprendre à dimensionner une transmission. Le plus important pour le groupe Case IH était de rentrer dans la cour des transmissions continues fiables, sur laquelle des millions ont été investis par toutes les marques depuis des années. Par ailleurs, les CVX bénéficient de moteurs Sisu issus du savoir-faire historique de Case IH et Steyr. Que pensent les utilisateurs de ces premiers CVX avec près de 20 ans de recul ? La fiabilité est-elle au rendez-vous pour ces tracteurs similaires à la gamme CVT de Steyr ? Nous sommes allés voir des utilisateurs de modèles de la toute première génération pour évoquer leur degré de satisfaction des CVX, en particulier sur le plan de la transmission continue… Retrouvez l’intégralité de cet article dans le n°47 de Génération Tracteur.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire