Luc Lelort, moisson précoce

moisson précoce

Lors de l’un de nos reportages, nous sommes tombés le 8 juin dernier sur une moissonneuse déjà au travail en dépit de cette date précoce dans le calendrier. Nous sommes sur l’exploitation de Luc Lelort qui compte 70 hectares de céréales en Haute-Garonne. La machine est une Laverda 3650 achetée d’occasion il y a 9 ans qui totalise aujourd’hui 3 500 heures de fonctionnement. Le jour de notre passage Luc Lelort débutait sa récolte de pois. Cette machine fonctionne correctement hormis le système de correction de pente. Nous sommes en effet dans le grand Sud-Ouest et de nombreuses machines doivent affronter des coteaux très raides. Ainsi, une bonne partie des moissonneuses doivent être équipées de correction de dévers pour limiter les pertes de grain. Laverda propose ses versions à faux châssis, mais pour une question de prix, bon nombre d’agriculteurs optent pour des constructions plus simples qui ne sont pas d’origine et ne corrigent qu’avec l’essieu arrière. Cette machine est équipée de l’un de ces dispositifs, dont la cinématique n’a pas été très bien étudiée, si bien que les efforts demandés sont trop importants au niveau des ciseaux de levage, ce qui a provoqué à plusieurs reprises la casse de l’axe de maintien des biellettes. Hormis ce dysfonctionnement, cette machine de 135 ch effectue annuellement la moisson sans souci majeur… Retrouvez l’intégralité de cet article dans le numéro 37 de Génération Tracteur.
Il n'y a pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire