Zetor 7711, rustique mais robuste

Zetor 7711

Zetor est certainement la marque de l’ex-bloc de l’Est la plus connue en France. Au milieu des années 80, le constructeur présente une évolution de sa “Gamme Unifiée 1”, avec en haut de l’échelle, le 7711. Alors en perte de vitesse, comment Zetor tentât de convaincre la clientèle hexagonale ?

Dans le passé, Zetor a réussi des pics de ventes annuelles à plus de 3 500 unités en France, sur un marché qui était de l’ordre de 75 000 tracteurs dans les années 70. Après avoir été un acteur non négligeable du paysage agricole français, et écoulé plus de 60 000 tracteurs, le constructeur a largement perdu ses parts de marché pour diverses raisons. Tout d’abord, d’un point de vue économique, la chute du bloc de l’Est, la reconstruction du pays qui en a découlé et une réorganisation floue ont entraîné une perte de confiance de la clientèle. En second lieu, après des années de stagnation, les machines devenaient techniquement dépassées. Bref, après de belles années, la marque est devenue aujourd’hui très discrète en France, n’y vendant que quelques centaines de tracteurs par an. Ces tracteurs ont pourtant rendu de nombreux services à des milliers d’agriculteurs de l’Hexagone, avec satisfaction. Parmi eux, on trouve le 7711, le plus gros de la gamme basse de la marque au milieu des années 80. L’exemplaire que nous avons choisi pour notre reportage a été soigneusement restauré et est exposé à la Zetor Gallery, à Brno… Retrouvez l’intégralité de cet article dans le n°49 de Génération Tracteur.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire